En poursuivant votre navigation, vous acceptez l'installation de cookies sur votre terminal. Plus d'informations sur les cookies
BARINQUE
OK
Carte d'identité
Nom du Maire : 
M BURON Bernard
Bourg
64160 BARINQUE
Tél : 05 59 68 91 16
Fax : 05 59 68 95 31
 
Pop. totale de 608 hab.
(recensement 2012)
<Calendrier>
Juillet 2017
BARINQUE - Présentation
 

Situation géographique

La commune de BARINQUE se situe au Nord-Est du département des Pyrénées-Atlantiques, dans le canton de MORLAAS, à 20 km du PAU. Cette partie du département est à vocation agricole.
 
La commune est traversée ou longée par deux cours d’eau : le Luy de France et la Souye. Ils s’écoulent du Sud au Nord à une altitude d’environ 220 mètres. L’Est et le Sud de la commune sont occupés par deux larges plateaux agricoles.
 
Le bourg principal est au centre du territoire communal, de part et d’autre de la RD 222. Il s’agit, en fait, du seul hameau ancien. Les autres, moins structurés, se sont installés plus récemment le long de la route qui borde BARINQUE et sur le coteau Est de la Souye.
 

Origine du nom

 
En 1402 Barinque figurait sur les cartes sous le nom de « Barinco » qui est certainement une altération du mot espagnol « barranco ». C’est un village perché sur la ligne de coteaux qui domine le Luy de France, rejoint par la rivière la Souye.
Il y eut une co-seigneurie partagée entre la maison d’ANDOINS et l’Evêque de LESCAR, avant 1592. Un de ces co-seigneurs fut François NAVARRO, médecin d’Henri II de Navarre.
Un dicton ancien vantait l’élégance des barinquais : « Tot Barinquet qu’ei mossuret ! »
 

Evolution de la population

 
Depuis 1975 le nombre d’habitants de la commune a considérablement augmenté. De 269 habitants en 1975 la population est passée à 373 en 1982, à 470 en 1990 et à 489 en 1999. On observe qu’après une forte augmentation entre 1975 et 1990, la population est restée relativement stable entre 1990 et 1999 avant de reprendre un rythme plus soutenu depuis 1999, si bien qu’aujourd’hui (31/12/2003) la nouvelle population s’établit à 575 habitants. Il est probable que dans un avenir prévisible le nombre d’habitants se stabilisera autour de 600 unités. L’équilibre entre l’accueil de population résidentielle et respect de l’activité agricole est et restera respecté. C’est la raison pour laquelle, le conseil municipal a engagé la mise en place de la carte communale 2004 avec pour objectif :
  • D’engager un développement urbain raisonné,
  • De préserver l’activité agricole.
 
Si l’on considère la population par tranche d’âge on observe que les 0-19 ans sont les plus nombreux (145) juste devant les 20-39 ans (141) et les 40-59 ans (138). Globalement, les plus de 60 ans sont peu représentés dans la commune qui accueille une population relativement stable et jeune.
 
La part de la population active a augmenté de 10% en 15 ans pour atteindre 50% de la population totale. Par ailleurs les actifs ayant un emploi et les chômeurs ont augmenté de manière parallèle. Ainsi, en 1975 il n’y avait pas de chômage à Barinque (1) mais ils étaient 30 en 1999, soi 6% de la population active. Paradoxalement, compte tenu d’une situation de l’emploi nettement dégradée au plan national, le chômage a régressé depuis 1999 (20 au 31/12/2003) et ce malgré l’augmentation significative des actifs pendant la même période.
 

Equipements de la commune

 
La voirie : Barinque possède 20 km de voirie ouverte à la circulation. Il s’agit du poste le plus « budgétivore » de la Commune et donc celui qui préoccupe le plus les élus qui ne peuvent que « parer au plus pressé » pour maintenir le réseau dans un état « passable ». Seul le centre bourg est correctement aménagé grâce à l’opération de création de la place publique et de l’enfouissement des réseaux.
La route 222 qui coupe le village du Sud à l’Ouest est, à l’exception de la traversée du centre-bourg, indigne de son statut départemental : elle ne relie ni le Pays basque ni le domaine skiable des Pyrénées.
 
Le réseau d’eau potable : La commune a transféré sa compétence au Syndicat Lut & Gabas. L’approvisionnement en eau potable est assuré et suffisant pour l’ensemble des zones habitées. Cependant, des renforcements seront nécessaires pour accueillir un plus grand nombre d’habitations sur l’axe du chemin de Castagnet, choisi pour le développement futur de l’urbanisation.
 
Le réseau d’assainissement : Seule la partie basse du lotissement du moulin est en zone d’assainissement collectif, le reste de la commune relève de l’assainissement autonome. L’étude du schéma directeur d’assainissement a fait apparaître la possibilité technique de raccorder au réseau collectif la partie haute du lotissement du moulin et, éventuellement, les habitations groupées le long du chemin de Mouchou. Une étude financière sera menée pour évaluer la pertinence de ce projet hautement souhaitable par ailleurs !
 
Le réseau électrique : L’ensemble des habitations est desservi correctement. La Commune qui a institué la taxe locale sur l’électricité, anticipe tous les renforcements de réseau nécessaires.
 
Hydrocarbures : La moitié Ouest de Barinque se situe dans le périmètre du permis de recherche d’hydrocarbures liquides ou gazeux accordé à Elf Aquitaine.
 
Les infrastructures scolaires : Barinque possède une école primaire qui accueille 120 élèves répartis en cinq classes de la maternelle au cours moyen. Ces élèves peuvent bénéficier d’une garderie assurée par le personnel communal dès 7 H.30 le matin et jusqu’à 18 H.30 le soir et d’un restaurant scolaire qui sert 12 000 repas par an.
Un ramassage scolaire est assuré par le conseil général et la commune vers le collège de Morlàas et le lycée Saint-John-Perse à Pau. Une cinquantaine d’adolescents l’utilise en moyenne annuelle.
 
Les équipements sportifs et socioculturels :  Les habitants de Barinque, individuellement ou au travers d’une des sept associations sur lesquelles ils peuvent s’appuyer, disposent d’une Maison pour Tous (badminton, gymnastique d’entretien, baby-judo, musique, théatre), d’un terrain de tennis, d’un boulodrome, d’un stade de football.
Une aire naturelle de camping est aménagée sur la rive droite de la Souye, en bordure de la RD 222.
Un bar-restaurant, actuellement fermé, cherche repreneur à proximité de la place publique récemment créée, entre l’Eglise Saint-Barthélémy et la Mairie.
 
L’activité économique 
 
L’agriculture : Les 900 ha de la Commune sont largement destinées à l’agriculture dont les 17 exploitants à temps complet utilisent 784 ha. La majorité d’entre elles est réservée à la culture du maïs et aux pâturages, le reste est utilisé pour l’élevage hors sol. Le maintien de la surface agricole n’empêche cependant pas la baisse du nombre d’exploitants à temps complet, de 29 en 1979 à 17 en 2000. La tranche d’âge la plus représentée en 2000 est celle des 40-55 ans et on peut raisonnablement penser qu’il n’y a pas de problème immédiat de succession en cas de départ à la retraite.
La taille moyenne des exploitations varie de 16 à 26 ha en 2000. Cette taille moyenne augmente a tendance à augmenter du fait de la redistribution des terres entre les agriculteurs restant.
 
L’artisanat et le commerce : Aucune industrie n’est présente sur le terrain. En dehors de l’activité agricole, il existe encore 8 activités artisanales (1 entreprise générale du bâtiment, 2 carreleurs, 2 plâtriers, 2 façadiers, 1 plombier) et 1 commerce (courtier en laine) qui emploient moins de 20 personnes.
La première agglomération proposant un nombre important de commerces est MORLAAS, située à 6 kilomètres.
14931 visites
a3w.fr © 2017 - Informations légales - barinque.a3w.fr